[OFFRE LIMITÉE] Livraison gratuite en France métropolitaine !

Yoga Ashtanga : Mise au repos du corps et du mental

yoga ashtanga debutant

Introduction :

Le yoga est considéré comme “une voie de libération” qui mène vers le fameux lâcher-prise. 

Plongé entre travail, famille et tâches journalières, l’individu ne trouve pas le temps pour se détendre, développer son corps et découvrir soi-même. Nous vivons dans une ère où la créativité, la productivité et le multi-tasking sont les maîtres mots chose qui rendent la pratique du lâcher-prise très difficile.

À cet égard, je vous invite à découvrir le yoga Ashtanga comme un style de vie qui va vous aider à faire vider votre esprit et soulager vos tensions.

Définition du yoga Ashtanga :

Le terme Ashta signifie “huit” et anga “membres ou parties” en sanskrit, antique idiome de l'Inde.

Ces huit membres font référence à huit principes fondateurs du yoga Ashtanga : les règles morales “Yama”, la discipline “Niyama”, les postures corporelles “Asana”, l’art de respirer “Prânayâma”, l’écoute intérieure “Pratyara”, la maîtrise des émotions “Dhârana”, la méditation “Dhyâna” et la contemplation méditative “Samâdhi”. Je vais vous expliquer en détail chaque principe par la suite.

La spécificité du yoga Ashtanga demeure dans le fait que les postures sont liées selon un schéma prédéfini. Ainsi, les postures pendant un exercice sont de plus en plus difficiles à réaliser, l’individu ne peut pas faire une posture sans que la précédente ne soit acquise. Cette particularité permet d'acquérir de la patience.

Le yoga Ashtanga a pour but de favoriser un apaisement de l’état psychique à travers la méditation, ainsi dévoiler à l’individu son potentiel spirituel énorme. 

À cet effet, le corps est stimulé par le souffle, et la température corporelle augmente ce qui permet à l’organisme de se détoxifier. Cette pratique permet également d’apporter de l’énergie et de la force indispensable pour trouver le confort. 

Enfin, pour définir autrement cette forme de yoga dynamique on peut dire qu’elle repose sur trois principes singuliers :

  • Des séries d’Ashtanga : des enchaînements de postures prédéterminés ;
  • Vinyasa : une synchronisation entre la respiration et le mouvement ;
  • Ujjay : une respiration particulière.

L'histoire de yoga Ashtanga :

Il a vu le jour par Ramana Rishi entre 500 et 1500 avant JC dans le Yoga Korunta, un manuscrit antique mutilé. Ensuite redécouvert au 20éme siècle par Sri Tirumalai Krishnamacharya, l’un des plus grands maîtres de yoga et développé par son élève Sri K. Pattabhi Jois qui a son tour popularisé l’Ashtanga.

Ce dernier a ouvert son école d’Ashtanga en 1948 à Mysore en Inde : le Ashtanga Yoga Research Institute, et a écrit son classique “Yoga Mala” en 1958, devenu l’ouvrage de référence de l’Ashtanga Yoga.

Dès les années 60, des différents élèves viennent du monde entier afin de découvrir ce style de yoga et contribuent à sa transmission, spécialement en occident, où cette pratique a séduit plusieurs personnes.

À qui s’adresse le yoga Ashtanga ?

Ce type de yoga est accessible à tous, sportifs et non sportifs, souples ou pas (encore). Il existe des niveaux pour que tout le monde puisse le pratiquer facilement, quelle que soit la souplesse de l’individu. 

Véritable solution curative, le yoga Ashtanga est destiné particulièrement à toute personne sujette aux douleurs physiques et/ou psychiques, et à toute personne qui aspire commencer une activité ou maintenir leur condition physique et débarrasser de leurs énergies négatives afin d’attirer les plus positives. C’est ainsi recommandé aux personnes qui veulent apprendre une discipline impliquant à la fois le corps, la respiration et la pensée. 

Toutefois, il est essentiel que la personne soit convaincue et motivée par le yoga Ashtanga, vu que cette pratique demande de la régularité, la discipline et la patience et généralement son intérêt n’est percevable que sur le long terme.

Pour les femmes enceintes, elles peuvent eux aussi le pratiquer à partir de leur troisième mois de grossesse, mais de préférence qu’elles ne soient pas débutantes.

Les principes de base du Yoga Ashtanga :

 

principe yoga ashtanga

Le yoga Ashtanga est fondé sur huit membres développés par Patanjali dans son recueil intitulé « Yoga-sûtra ». Il s’agit d’une sorte de philosophie de vie qui intègre : 

  • Yamas : les règles de comportement

Cette première partie fait référence à nos relations avec autrui et les choses externes. Il existe cinq Yamas que chaque individu doit prendre en considération : ne pas faire de mal à aucune créature (inclut ne pas tuer ce qui implique devenir végétarien, végétalien ou végan), être honnête, ne pas voler, être fidèle et ne pas être avide.

  • Niyamas : l’autodiscipline 

Ce deuxième membre concerne les règles que chaque individu doit adapter envers lui-même. Il inclut : la propreté à l’intérieur, la propreté à l’extérieur, le contentement, la connaissance des textes sacrés.

  • Asanas : les postures corporelles

Les postures sont primordiales dans le yoga Ashtanga car elles stimulent le corps, le rend plus fort et souple, ainsi apportent de la confiance en soi. De telle sorte à corriger les déséquilibres et de se stabiliser afin d’unir le corps et l’esprit. Dans chaque posture le corps est nourri par le souffle vital (prana) pour guider à un état méditatif de lâcher-prise.

  • Pranayama : la respiration

« Prana » veut dire le souffle et « yama » le contrôle. Il s’agit donc du contrôle du souffle à travers un ensemble d’exercices respiratoires. C’est une pratique bénéfique pour la santé, elle aide à éliminer le stress et les toxines physiques et mentales. La durée de l'inspiration et l'expiration doit être la même, ainsi cet exercice doit se faire par le nez, c’est ce qu’on appelle Ujjayi.

  • Pratyahara : le retrait des sens

Généralement, nos cinq sens sont stimulés en permanence et attirés vers l’extérieur par les choses matérielles. Cette recherche incessante conduit à une difficulté à distinguer envie et besoin, ainsi qu’une incapacité à rester jouir le moment présent. Pratyahara permet de contrôler les sens et apaiser l’esprit afin de garantir une stabilité intérieure, à travers la concentration sur le rythme respiratoire.

  • Dharana : la concentration

C’est l’art de la concentration, où les cinq sens sont focalisés sur un seul objet extérieur, une vibration ou un rythme à l’intérieur de soi. Ainsi, durant laquelle aucune autre information ne rentre dans l’esprit.

  • Dhyana : la méditation

La méditation repose en premier lieu sur l’exercice de la concentration basé sur le maintien de l'attention exclusive sur un objet unique. Ce dernier peut être un paysage, un son, un texte, un chant, un mantra, une visualisation, une figure géométrique,...

Cette technique fait référence à la capacité de la conscience à s’entretenir en éveil focalisé sur un même objet sans se laisser distraire.

  • Samadhi : l’illumination

C’est l’état de la pleine conscience nommé nirvana dans la philosophie Bouddhiste. Il s’agit de l’union entre le soi (Atman) et l’absolu (Brahman).

Comment se pratique-t-il ?

Une séance d’Ashtanga commence, en premier lieu, par un mantra, « instrument de pensée » en sanskrit. Vous trouverez un exemple ici. En deuxième lieu, vous pouvez pratiquer une série de postures, propre à ce type de yoga, avec rythme et fluidité, en gardant l’attention sur la respiration. 

Il est essentiel de noter que toutes les séries de l’Ashtanga Yoga commencent par les salutations au soleil et des postures debout, ainsi elles s’achèvent toutes par la même séquence de fin. Ce qui varie entre ces deux parties c’est les postures qui dépendent des séries. 

Il existe 3 séries de postures pour le yoga ashtanga : 

  • La première série : Yoga Cikitsa – la série thérapeutique 

Cette série offre une détoxification interne en réduisant les impuretés et en prémunissant contre les maladies via l'amélioration de la circulation sanguine et la transpiration. Ainsi, elle renforce le système nerveux et engendre un processus de guérison.

  • La deuxième série : NADI SODHANA

Nadi signifie : le trajet que suit le flux vital dans le corps. SODHANA signifie : nettoyage, purification.

C’est la série intermédiaire qui développe les objectifs de la première série et permet de travailler en plus sur le système nerveux et les émotions profondes.

Vous pouvez passer à cette série quand la première a été longuement pratiquée et maîtrisée.

L’ensemble des deux séries forment un tout complet et homogène qui prépare le corps et le mental pour la série suivante qui est plus intense.

  • La troisième série : Sthira Bhaga - sublime sérénité

Sthira signifie : force, immobilité, stabilité, constante. Bhaga est le Dieu, chargé de la juste répartition des richesses, de la puissance et de la force. 

C’est la série avancée, qui allie la puissance et la grâce, est décomposée en 4 séries, qui complète les deux premières séries. Elle offre une purification intense du système nerveux central.

Avant de se lancer dans cette série il est recommandé de pratiquer et maîtriser les deux précédentes.

Cette dernière série met au point la préparation du corps et du mental au travail du Pranayama (le contrôle du souffle) grâce à son potentiel de « déconditionnement ».

serie yoga ashtanga

Enfin, vous pouvez clôturer la séance par un mantra de fermeture puis par Shavasana (posture allongée sur le dos) pour sortir en douceur de la pratique.

Vous pouvez pratiquer le yoga Ashtanga 6 jours sur 7 le matin tôt quand l’esprit n’est pas encore encombré par les préoccupations du quotidien, et avant même de prendre un repas.

Conclusion :

Au terme de ce blog, je peux vous dire que le yoga Ashtanga est une puissante méthode qui mérite toute votre attention. Elle va surement vous apprendre à vous reconnecter avec soi et avoir un équilibre au niveau de vos émotions. C’est un véritable voyage initiatique vers la découverte de soi.

Octroyez-vous ce rendez-vous avec votre tapis, vous devez seulement être patient et motivé, car l’ensemble des postures demandent du temps pour les maîtriser. Par la suite, jouissez des effets éblouissant du yoga Ashtanga sur le corps et l’esprit, vous en ressortirez grandie.

Comme Pattabhi Jois disait « Pratiquez, pratiquez, pratiquez et tout viendra » ainsi « le yoga est 99 % de pratique, 1 % de théorie ».

Maintenant à vos tapis

N’oubliez pas de partager avec nous vos retours d'expérience.

Je vous présente quelques livres pour s’approfondir sur le yoga ashtanga :

  • Les yoga-sutras, de patanjali : l'esprit du yoga
  • Yoga mala, de sri pattabhi jois : la guirlande du yoga

Entrez dans la pratique de l’ashtanga yoga, de Caroline Boulinguez

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés